Ce que comporte le prix d'une vidéo aérienne

Les contraintes de sécurité et administratives

Toute personne physique ou morale qui souhaite commercialiser des prises de vues aériennes professionnelles avec des drones tombe dans le champ des activités particulières et sous le coup de la réglementation DGAC du 1er janvier 2016.

Le faire en amateur, pour le plaisir, et ce pour des raisons évidentes de sécurité, représente de nombreux risques au niveau juridique.

La prudence implique que vous devez dans le cadre de votre projet de prises de vues aériennes faire appel à une structure agréée qui satisfait à toutes les exigences réglementaires en la matière ainsi qu'a celle de la sécurité.

La sécurité a un prix et celui-ci, pour les prises de vues aériennes, s'évalue aussi en temps de travail consacré aux phases de préparation (repérages, analyse des risques...), aux démarches administratives (autorisation préfectorale) et aux frais de personnels affectés à la sécurisation au sol des espaces situés sous les volumes de vol.

Un matériel Hight Tech très honéreux

Pour réaliser nos prises de vues, nous avons besoin matéreil technique qui ne se limite pas à une machine et un appareil photo.

C'est un ensemble de dispositifs qui nous permet d'exercer dans toutes les conditions, pour tous types de missions.

Les scénarios de vol, à part les scénarios adimnistratifs (S1, S2, S3, S4), sont très hétéroclites : lieu, distance par rapport à l'opérateur, montage par nos soins ou pas, météo du moment...

les drones actuels sont d'une très haute technologie qui se veut très onéreuses. Cela nous assure des images de grandes qualités et utilisation de plus en plius sécurisée.

 

Ajouter un commentaire